Mark Geragos

Un nouvel élément montrant une volonté délibérée de Dan Reed de manipuler l’opinion vient d’être révélé. Et il a fait réagir le très célèbre avocat américain Mark Geragos.

Mark Geragos est le premier avocat ayant assuré la défense de Michael Jackson en 2003 dans le cadre de l’affaire Arvizo. Il fut par la suite remplacé par Thomas Mesereau.

Dans “Leaving Neverland”, au moment d’évoquer le procès de 2005, et donc juste avant que Safechuck raconte sa prétendue intimation par MJ et ses avocats, Dan Reed place l’extrait d’une intervention publique de l’avocat Mark Geragos.

En novembre 2003, Mark Geragos déclarait notamment “Ce n’est pas la loterie. Il s’agit de la vie de cet homme. C’est la vie de sa famille. Ce sont des accusations calomnieuses. Nous allons, et on m’a donné toute autorité, nous tomberons sur vous comme une tonne de briques. Nous allons tomber sur vous comme un marteau si vous faites quelque chose qui ternirait la réputation de cet homme.”

Calée juste avant la séquence où Safechuck dit avoir été intimidé par le camp Jackson, dans la narration de “Leaving Neverland”, cette déclaration prend alors tout son sens pour le spectateur…

En réalité, Mark Geragos vient de préciser que cette archive ne parlait aucunement de ce procès. Ce passage de la déclaration de Geragos concernait l’affaire Xtra-Jet.

Petit Rappel : En novembre 2003, alors que Michael se rendait à Las Vegas pour se livrer à la police dans le cadre de l’affaire de présumés abus sexuels, une caméra a filmé sa conversation avec son avocat Mark Geragos.
Le fait que des caméras cachées avaient été placées illégalement dans un jet privé avait fait réagir les avocats de Michael Jackson. C’est le sens de l’intervention de Geragos et il l’a rappelé lui-même sur Twitter hier. 

Peut être que certains journalistes ou anti-Jackson se diront qu’il essaie d’arranger la réalité pour couvrir Michael Jackson et qu’en réalité il ne s’agissait pas de ça.
Nous reprenons donc la transcription de la News de CNN du 25 novembre 2003 liée à cette intervention et il est bien indiqué que Geragos littéralement “explose suite à des informations selon lesquelles Michael Jackson et lui-même ont été secrètement filmés en vidéo alors qu’ils volaient pour rendre Michael aux accusations de pédophilie, et que les responsables de la compagnie aérienne auraient rencontré les médias pour leur dire qu’ils pourraient éventuellement vendre les vidéos”.

D’ailleurs, ceux qui étaient à l’origine de ces caméras espionnes ont été reconnus coupables et condamnés en juillet 2007.  

L’extrait choisi par Dan Reed est placé hors-contexte. Il avait besoin de montrer un avocat de MJ s’exprimant avec un ton menaçant juste avant que Safechuck raconte sa fausse histoire d’intimidation. Il a donc placé cet extrait qui n’a rien à voir avec le procès de 2005. 

Mark Geragos a indiqué que cette manipulation de Dan Reed, pouvait être un motif pour attaquer en justice.

Il est temps que les médias reconnaissent que Dan Reed raconte une histoire. Mais que cette histoire ne correspond pas à la réalité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*